février 19, 2024

Les meilleurs sélectionneurs pour la coupe du monde 2022

La prochaine édition de la coupe du monde débutera dans quelques jours, mais les paris sont déjà lancés. L’un des pronostics les plus plébiscités est celui relatif à la nation qui va gagner la compétition. Il faut dire que cette option s’avère intéressante et se base principalement sur les pays favoris. Ces derniers sont dirigés par des entraîneurs, dont quelques-uns sont bien connus sur la scène footballistique. Si vous voulez tout savoir, voici les meilleurs sélectionneurs pour la coupe du monde 2022.

Hans-Dieter Flick (Allemagne)

Il serait quasi impossible de parler des meilleurs sélectionneurs pour la coupe du monde 2022 sans présenter Hans-Dieter Flick. Il est à la tête de la formation allemande, une équipe favorite pour chaque prono cdm relatif au vainqueur du tournoi. Vous devez savoir que l’ancien entraîneur du Bayern de Munich apprécie particulièrement les positionnements hauts et le pressing constant. Son approche tactique est orientée vers l’offensif, une attaque soutenue par un solide milieu de terrain. Il prône un schéma de jeu construit sur le fameux 4-3-3 et un numéro 6 très bas pour étier le jeu lors des différentes phases.

Pour preuve, il a toujours eu dans les effectifs qu’il a coachés un joueur clé capable de faciliter les transactions (Kimmich au Bayern). Hans-Dieter Flick mise également sur la domination, car pour lui, il est essentiel qu’une équipe ait la possession de balle. Ses principes lui ont valu le surnom de révolutionnaire, mais il parvient généralement à obtenir des résultats positifs avec ceux-ci. Pour rappel, Hans-Dieter Flick a gagné en tant qu’entraîneur la ligue des champions et la coupe du monde des clubs de la FIFA. Le technicien a été aussi élu meilleur sélectionneur allemand de l’année 2020 et meilleur coach UEFA de la même année.

Luis Enrique (Espagne)

Né le 8 mai 1970 en Espagne, Luis Enrique fait également partie des meilleurs sélectionneurs à suivre pour la CDM 2022. Il a en charge la Roja, la formation espagnole, et devra permettre aux siens de confirmer leur statut de favori. Il a débuté sa carrière d’entraîneur au FC Barcelone B, puis a fait un tour à l’AS Rome et au Celta Vigo. Il revient ensuite chez les Catalans, mais cette fois-ci, pour succéder à Pep Guardiola et prendre les rênes de l’équipe A.

Comme son homologue allemand, Luis Enrique est un partisan du système de jeu basé sur la possession de balle. D’ailleurs, il faut préciser que ce principe footballistique est l’ADN du club barcelonais et aussi de la Roja. En dehors de son savoir-faire sportif, il possède une qualité unificatrice et cela lui permet de gérer un effectif rempli de grands joueurs. Sachez qu’il demeure fidèle à sa philosophie de jeu qui reste la même, peu importe l’adversaire. Pour lui, il est important d’avoir le ballon et d’être efficace devant les buts de l’autre équipe. En 2015, Luis Enrique est nommé meilleur sélectionneur par l’instance mondiale de football et meilleur coach de la Liga la même année.

Didier Deschamps (France)

Le sélectionneur de la France apparaît dans ce classement au vu des prouesses qu’il a réalisées avec les Bleus. Il serait idéal de se pencher sur son parcours en tant que coach avant d’analyser sa philosophie de jeu qu’il impose à ses joueurs.

Parcours de Didier Deschamps

Peu de temps après qu’il a mis un terme à sa carrière de joueur, Didier Deschamps signe un contrat d’entraîneur avec l’AS Monaco. D’ailleurs, il faut souligner qu’il combinait en ce moment la casquette de coach et de directeur technique. Les débuts sont moins prometteurs parce que le club échappe de justesse à la relégation en terminant 14ème. Malgré une première saison peu glorieuse, il réussit à remonter la pente lors de la deuxième année. Son équipe gagne la Coupe de la Ligue et finit deuxième du championnat avec la meilleure attaque. Par la suite, il va rejoindre la Juventus qui traversait une mauvaise période (descente en Serie B, pénalité de points).

Le technicien français parvient à ramener l’équipe en Serie A. Cependant, suite à un désaccord avec les dirigeants de cette formation, il démissionne et prend les rênes de l’Olympique de Marseille. C’est grâce à lui, notamment aux recrutements qu’il a faits, que les Phocéens renouent avec la victoire et sont champions de France. Après le départ de Laurent Blanc à la tête de l’équipe nationale, le président de la fédération lui fait appel. Il permet aux Bleus de gagner leur deuxième coupe du monde ainsi qu’une ligue des nations.

Les principes de jeu de Didier Deschamps

Didier Deschamps est réputé pour être un entraîneur fan du jeu court axé sur la verticalité et porté vers l’avant. Ses principes concordent donc avec la préparation des phases sur les côtés, notamment des latéraux polyvalents. Avec les Bleus, il combine différents schémas comme le 4-3-3 ou 4-2-3-1 même s’il est critiqué pour ses préceptes jugés trop prudents. Didier Deschamps ne prône pas la possession de balle ni une maîtrise totale, mais il préfère l’équilibre pendant les phases offensives et défensives.

Louis Van Gaal (Pays-Bas)

Louis Van Gaal est le sélectionneur des Oranges des Pays-Bas et représente une figure emblématique sur la scène européenne. Pour preuve, il a entraîné de nombreuses écuries parmi lesquelles vous avez de grandes équipes telles que :

  • Ajax Amsterdam,
  • FC Barcelone,
  • Bayern Munich,
  • Manchester United.

Affectueusement surnommé « La Tulipe de Fer », il doit cette appellation à son style rigoureux, strict et ses déclarations médiatiques. D’ailleurs, Louis Van Gaal est l’un des sélectionneurs les plus décorés de la sphère footballistique. Il a remporté le championnat des Pays-Bas, d’Espagne, d’Angleterre, d’Allemagne de même que la LDC et la Supercoupe de l’UEFA. Il mène le culte de la possession avec des redoublements de passe tout en prônant un football attractif.

C’est un fervent partisan du 5-3-2 et malgré les observations négatives de ses paires (surtout de Johan Cruyff), le technicien reste intransigeant. Le jeu se déroule sous forme de triangle, animé par des permutations et des relances courtes. Louis Van Gaal préfère aussi les séances physiques, car il estime qu’une bonne condition physique détermine le rendement du joueur.